Il Blog di Geronimo

Scouit ! un article gourmand !!

16 Mai 2012

Mes chères lichettes d’emmental,

 

J’ai reçu dernièrement beaucoup d’articles et il m’a fallu prendre des rato-rédacteurs en renfort pour pouvoir tous les traiter! Et devinez un peu qui est venu m’aider? Benjamin bien sûr, qui s’est gentiment proposé de venir à la rédaction de l’Echo du Rongeur tous les après-midis après l’école pour m’aider à sélectionner vos articles ! C’est toujours pour moi une grande fierté de montrer à mon neveu comment on travaille dans une rédaction de journal ! Et qui sait, peut-être qu’un jour il décidera de suivre la lignée des Stilton et de reprendre à son tour le journal ?

En attendant, le très bon flair de Benjamin nous conduit cette semaine à publier et partager avec vous tous, amis rongeurs, l’article d’un rato-reporter très intéressant, dans lequel il nous parle de la production du Sirop d’Erable au Canada, plus particulièrement au Québec ! Un article vraiment assourissant!

 

 

 

LE SIROP D'ÉRABLE

Chers lecteurs,

Cette semaine nous parlerons du sirop d'érable et de sa production. Nous avons tout spécialement interviewé un acériculteur, qui est un producteur de sirop !

« Les acériculteurs ont eu une grosse surprise en cette saison. Le redoux précoce de cette année a permis de produire du sirop d'érable en grande quantité ! En plus les acériculteurs n'avaient même pas fini d'entailler !

Tout juste à la fin de l’hiver, au moment de la montée de la sève (l’eau d’érable) depuis les racines des érables jusqu’au tronc, on pratique l'entaillage, qui consiste à percer des petits trous dans le tronc de l'arbre pour y insérer le chalumeau. Le chalumeau est une sorte de bec verseur qui permet de faire sortir l'eau d'érable du tronc. L'eau d'érable coule alors dans la chaudière, le récipient typique qui est accroché au chalumeau. Aussi, la chaudière possède un couvercle.

Après la collecte de l’eau d’érable, on la fait bouillir dans l'évaporateur (un réservoir plat en métal). C’est un procédé qui permet de transformer la sève en sirop !

Ensuite vient généralement l’embouteillage du sirop d'érable! Mais on ne fait pas que du sirop avec l’érable! On peut aussi l’utiliser pour fabriquer du beurre, du sucre et du pain d'érable, ou encore la tire (un bonbon mou typique de chez nous).

Ensuite vient la vente des produits d'érable aux clients. La production du sirop d’érable est chez nous une vraie activité familiale où chacun met les mains à la pâte !! »

 

DeCSSA, notre envoyé spécial au Québec pour l’Echo du Rongeur 

 

 

Mes chers amis, j’espère que cet article sur le sirop d’érable vous a plu.

Je ne sais pas vous mais en tout cas, à moi, cet article m’a vraiment mis l’eau aux moustaches ! Il m’a aussi fait penser à une histoire que l’on raconte à Sourisia. On raconte que dans les hautes montagnes de l’Ile des Souris, dans une contrée où personne n’a encore osé s’aventurer, habite un vieil homme producteur de sirop d’érable, qui a choisi de vivre en solitaire, loin du tumulte des villes, pour produire un sirop d’érable au goût exceptionnel. Il s’agirait de l’unique production de sirop d’érable de toute l’Ile des Souris, mais aussi du seul sirop qui se marie avec le fromage au lait de brebis ! Scouit ! Personne n’a jamais rencontré le vieil homme, si bien que personne ne sait s’il s’agit d’une légende ou si le vieil homme existe réellement! Mais paraît-il que l’on trouve son fameux sirop dans une épicerie fine de la ville ! Scouit ! Mes amis, tel que vous me connaissez, fine truffe que je suis, j’ai bien envie de goûter à ce sirop ! Voilà un excellent prétexte pour faire une pause et partir à la recherche de cette épicerie pour une petite dégustation ! Je m’en lèche déjà le museau ! Scouit !

 

A bientôt amis rongeurs

 

Votre ami Geronimo

 

 

 

Geronimo Stilton World
Geronimo Stilton World